Le MIRACLE de la céto-adaptation

 disney yes confused surprised alice in wonderland GIF

Vous savez les amis, je lis vos mails.


Et parce que je lis vos mails, je sais que c’est difficile l’été, avec toutes ces tentations, et l’envie de manger comme les autres, et l’envie de ne pas avoir à réfléchir à des solutions, à des organisations, à gérer les invitations, etc.

Du coup, pour vous aider à tenir, j’ai décidé de vous rappeler ce que la keto-adaptation (allez, céto-adaptation si vous préférez) implique comme bénéfices métaboliques. Je ne listerai pas TOUS les bienfaits du régime cétogène, je vais vraiment me concentrer sur ce qu’implique un métabolisme kéto-adapté.

 new woman trailer wonder woman final GIF

 

#1: BRÛLER DES GRAISSES A GOGO

En un mot, être keto-adapté, c’est avoir un corps qui brûle des GRAISSES comme carburant principal (plutôt que du sucre).

Keto-adapté, votre corps est capable de brûler des graisses (soit des graisses ALIMENTAIRES soit des graisses STOCKÉES DANS LE CORPS) pour produire de l’énergie. Et croyez-moi de nos jours, c’est véritablement un petit miracle.

Si vous êtes céto-adapté, normalement, après le repas, le processus d’oxydation des graisses bat son plein, et du coup, vous stockez beaucoup moins qu’une personne lambda. Au lieu d’être stockés, les acides gras sont utilisés comme carburant. Et votre corps passe rapidement et facilement du stockage au déstockage. Easy ride.

 

#2: BRÛLER DES GRAISSES PENDANT L’ENTRAINEMENT

 trailer wonder woman gal gadot super hero GIF

Non seulement vous brûlez des graisses après le repas, mais EN PLUS, si vous êtes céto-adapté, vous en brûlez pendant que vous faites de l’exercice! Ce qui va se passer, c’est que votre corps va économiser son stock de glycogène (et le réserver pour le moment critique du wod où ce sera très intense) et brûler des graisses en attendant. Et c’est d’autant plus intéressant pour les athlètes par exemple.

D’ailleurs, ça peut être un bon indice de céto-adaptation: si vous pouvez gérer un entrainement long et assez intense sans vous sentir faible, sans avoir besoin de manger, sans vous sentir mal; il y a de bonnes chances que vous soyez pas mal keto-adapté. (ce n’est pas une PREUVE, c’est un signe).

 

#3: REPROGRAMMER LES GÈNES

 wonder woman batman v superman gal gadot trailers GIF

Le truc magique, c’est que véritablement, la céto-adaptation permet de reprogrammer certains gènes, et notamment, vous reprogrammez celui du métabolisme des graisses. En gros, vous changez la source d’énergie par défaut. Vous activez la capacité de vos cellules à utiliser des acides gras plutôt que du sucre.

Les gens souvent sont obsédés par leur génétique, par laquelle ils pensent être limité. Sauf que la bonne nouvelle, c’est que les facteurs épigénétiques sont BEAUCOUP plus puissants que les facteurs génétiques. Et donc, au lieu d’être victimes, vous êtes acteur et vous pouvez (devez) prendre le pouvoir.

 

#4: STABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

 

La céto-adaptation, ça veut dire aussi qu’on va avoir une source d’énergie stable et durable tout au long de la journée.

Puisque nous avons un (VASTE) stock d’acides gras en réserve, notre corps va pouvoir en brûler à volonté tout au long de la journée, et ce même si nous n’avons pas mangé: et c’est une distinction majeure à faire par rapport à un métabolisme brûleur de sucre! Car une personne qui brûle principalement du sucre va être très dépendante de ses prises alimentaires pour son énergie.

En gros, une personne lambda peut stocker 50 à 90g de glucose dans le foie à convertir en énergie (indice: ce n’est pas beaucoup). Elle pourra aussi en stocker dans ses muscles, mais là, la quantité va beaucoup varier en fonction des métabolismes (par exemple les sportifs en stockent plus). mais dans tous les cas vous ne pourrez jamais en stocker beaucoup, c’est pourquoi une personne qui brûle du SUCRE est très dépendante de ses prises alimentaires.

A l’inverse, imaginez une femme de 55kg par exemple, avec une masse grasse de 18%. Cela veut dire qu’elle a accès à presque 10kg de matières grasses disponible pour être transformés en énergie (tandis que la même femme pourra au MAXIMUM stocker pour 400g de glucose dans ses muscles et son foie!).

L’avantage d’être céto-adapté, c’est qu’on peut se permettre de sauter un repas sans que ce soit un problème, l’énergie ne sera pas trop basse, la glycémie restera stable, l’humeur sera stable, et si tout se passe bien le corps n’entre pas en néoglucogenèse (= la masse musculaire reste intacte).

 

#5: FLEXIBILITÉ MÉTABOLIQUE

Je parle souvent de souplesse métabolique ou flexibilité métabolique, vous avez peut-être remarqué. Et c’est un des avantages de la céto-adaptation: le corps est capable de passer rapidement et facilement d’un carburant à l’autre. (à l’inverse de quelqu’un qui brûle du sucre, et qui lui aura énormément de mal à transitionner).

Puisque trop de sucre dans le sang est toxique, c’est toujours le sucre qui sera brûlé en premier. Mais pour une personne céto-adaptée, très rapidement le process d’oxydation des GRAISSES pourra se remettre en place, dès qu’il n’y aura plus de sucre ni d’insuline.

(N’allez pas vous imaginer que c’est une invitation au cheat day: ne rêvez pas.)(mais c’est un autre sujet, qui mériterait un article à part)(j’y pense j’y pense).

 

Alors, ça vous aide?

Vous en voulez toujours de cette glace cacahuète de chez Roggi? (moi oui, mais je tiens bon)

 disney cartoons & comics alice in wonderland GIF

Mes sources pour cet article: Maria Emerich, Keto-adapted; Dr. Richard Johnson, The Fat Switch, Phinney and Volek, The Art and Science of Low Carbohydrate Performance.

Publicités

26 commentaires sur “Le MIRACLE de la céto-adaptation

  1. merci pour ça! je suis pas sur d être ceto adaptée glycémie entre 70 et 76 tous les matins ,production de cétones 4 jours sur 7 environ..enfin voila c ‘est long je sais…et toujours pas trop de » pêche »..et en plus hier j ‘ai craqué pour des gateaux d’anniversaire et macarons(c est la premiere fois depuis diete céto serieuse),je te dis pas ma glycémie hier soir!! et ce matin! je suis dégoûtée!!bon bref merci encore pour tes conseils , je part pour ma séance de muscu quant même!bises.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour ,
    je suis une diète cétogène depuis 2 mois et demi ( – 10 kilos et grande forme ! ) , j’ai trouvé cette solution miracle pour mes migraines ( accompagnées ou avec aura, les best of des migraines ) qui étaient invivables ( malaises , troubles visuels , troubles de la parole , enfin , la totale ! ) après avoir essayé divers moyens ( pilules , stérilet , médicaments anti-migraine, bêtabloquants et j’en passe ) depuis 2 mois et demi , pas l’ombre d ‘une migraine !!!!!
    Par contre , j’ai un gout de fer dans la bouche , quasiment tous les jours , je ne prends pas de compléments alimentaires , je pense que je vais y penser rapidement , mais j’aimerai avoir votre avis sur ce goût qui persiste.
    Je suis très sérieuse , et je n’ai ait aucun écart , je consomme beaucoup de bonnes graisses et bois beaucoup , je fais attention à la quantité de viande et je fais du sport pour accompagner tout ça , Je pense que ça peut surement aider d ‘autres migraineuses , de savoir que grâce cette diète, je revis depuis 2 mois !!! en espérant que ça soit bien du à la cétose .
    Merci de me donner votre avis sur ce gout de fer .
    Je vous remercie pour vos informations , qui m’aident beaucoup !!!!!

    J'aime

    • Hello Juju,
      je suis contente pour toi que tes migraines aient disparu!
      Pour ton goût métallique dans la bouche, c’est normal en phase d’adaptation. En gros les sous-produits de l’acetone (que l’on fabrique quand on commence à supprimer les glucides et augmenter les matières grasses) vont donner mauvaise haleine et un goût bizarre dans la bouche.

      Normalement cela doit disparaitre quand tu deviens complètement keto-adaptée. (Le fait que tu ne fasses pas d’écart, soit « sérieuse », mange « beaucoup » de matières grasses (qui sont des adjectifs et des adverbes très relatifs btw) ne te garantit jamais que tu es en cétose. Cela dit juste que tu fais de ton mieux et c’est déjà ça!

      Le goût dans la bouche est plutôt un bon signe que tu es encore en phase d’adaptation, mais la bonne nouvelle, c’est que ça va partir quand ton corps utilisera plus de cétose, et que donc, tu rejetteras moins de ses sous-produit par l’haleine.

      bon courage pour la suite!

      J'aime

  3. Merci pour ce nouveau post! je suis encore en phase de céto adaptation mais je prend patience et pas de craquage!

    J'aime

  4. ET moi comment je sais que je suis céto adapté les copines?
    -Et ben quand je mange un avocat le matin.
    -Que je fais du spinning le midi.
    -Que j’ai pas envie de manger après le spinning alors je mange pas.
    -Et fuck la glycémie car je pense que dans mon cas ça ne joue pas je suis autour de 100 et pis c tout et ça varie pas.
    -En plus je bois du kawa(ben ouais plein d’anti oxydants, destockeur de gras….).
    ->Non mais vous la voyez la tête de notre keto woman 🙂 OMG, WTF? c’est un ouf? Faut envoyer l’hélico!
    Et oui je suis un ouf…
    Sinon pour mon astuce cet été : ben pour pas succomber le mieux c’est de boire un coup (AVEC MODERATION NOM DE DIEU!) (pas de sucre bien sur). Et pourquoi ?parce que l’alcool ça limite le corps dans sa production de glucose et c’est pas moi qui le dit!
    Et Chrystel : t’inquietes : tu vas reprendre un peu de réserves de glycogène et c’est tout.
    Faut ajouter de la vie aux jours pas que des jours à la vie!
    Et faut arrêter les GIFs de WW, elle est trop excitante 🙂 !

    Aimé par 1 personne

    • salut charli!tu craques complètement toi! je plaisante tu as bien raison et je suppose que tu dois avoir physiquement ce que tu veux….peut être pas besoin d’être en cétose tout le temps!moi je poursuis un objectif corps (peu être inatteignable vue mes 41 ans et mes 2 gosses!!) et je lacherais pas tant que pas eu ce que je veux NA!!!
      tiens elle répond pas notre super coach de la cétose? oohh Johanne t ‘es ou?

      J'aime

      • btw Chrystel, il n’y a absolument aucune raison que ton âge ou tes grossesses soient un obstacle à la réalisation de tes objectifs.

        You could be ANYONE. Et bravo pour ta persévérance.

        J'aime

      • Tiens… On a le même âge Chrystel… Alors c’est bon que pour les quadras la cétose ou quoi??
        Je provoque, je provoque …. Disons que je fais part aussi de mon expérience en essayant de croiser les données scientifiques avec mon métabolisme(quadra, masculin…)…

        J'aime

  5. ha super charli un vieux comme moi en regime keto! je plaisant je ne me considère pas du tout vieille !Johanne a raison quant même tu nous provoque la avec ton café et tes « canons » de vin!
    merci johanne pour tes encouragements , j’ai quant même perdu du vendre et je sèche un peu quant même, je veux voir mes tablettes de « choc » a défaut d’en manger!!
    Une p’tite question quant même qui me « turlupine » quant j’ai des petits pics de glycely genre 82 apres le sport ets ce que ça stop ma production de cétone à chaque fois?

    J'aime

  6. Bonjour ! Jolie page 🙂

    Dites-moi, qu’est-ce qui peut influencer la néoglucogénèse ? On parle d’un excès d’apport en protéines, mais lorsque je diminue cet apport mes muscles fondent et je n’ai plus la force de monter les escaliers ou simplement de garder mes bras au dessus de ma tête pour me laver les cheveux… Dans un cas comme dans l’autre, peu ou beaucoup de protéines, après un temps d’adaptation ma glycémie à jeun remonte systématiquement entre 95 et 100mg/dl. Cela fait pourtant plus de deux ans que je suis en cétose et j’ai perdu 9kg de masse grasse (et d’eau). Avant la diète céto ma glycémie à jeun était plus basse. Mes apports en glucides ne dépassent pas 20g (plutôt 15g que 20g).

    (oui, je suis en cétose, en permanence. Pas haute, entre 0.3 et 1mmol, mais permanente depuis deux ans)

    D’une manière générale, ma glycémie moyenne tend à monter un peu quand je m’accorde plus de glucides, pour revenir à 1g/l après quelques jours ou semaines, et à l’inverse si je diminue elle tombe à 85mg par dl pour remonter peu à peu à 1g/l. Elle est plus élevée le matin au lever que le soir au coucher. C’est vraiment la néoglucogénèse qui s’adapte exactement à mes apports pour me faire parvenir à une glycémie moyenne (très stable) de 1g/l.

    Et je ne sais pas comment réduire ce processus, s’il y a lieu de le réduire. Je ne suis pas cette diète seulement pour perdre du poids, mais aussi pour améliorer ma santé (maladies auto-immunes et inflammatoires). Il serait donc important que je parvienne à augmenter mon taux de cétones et pour cela, que ma glycémie soit plus basse, d’une manière générale.

    Hélas, tout ce qu’on me dit c’est « tu ne peux être en cétose avec une glycémie pareille, vérifie tes macros et réduis tes protéines et glucides. »

    Une idée pour ralentir mon foie et lui faire comprendre que non, c’est pas la peine de bosser comme ça, faudrait voir à se calmer un peu ?

    Merci…

    J'aime

    • Vu tes chiffres (glycémie ET cétonémie) et surtout vu ce que tu décris, tu n’es pas en cétose. Si tu étais en cétose, tu ne pourrais pas, après deux ans, manquer d’énergie quand tes protéines diminuent, c’est impossible! Le corps est anabolique en cétose!
      je pense juste que ta diète n’es pas bien formulée, ou pas bien adaptée à ton cas en particulier, c’est tout!

      J'aime

      • Mes chiffres de cétonémie (sanguine donc) étaient beaucoup plus élevés il y a deux ans mais se sont stabilisés avec le temps. Je ne manque pas d’énergie quand mes protéines diminuent, mais de force musculaire. Mes muscles fondent peu à peu. Ca, c’était il y a un peu moins de deux ans, lors d’un plateau dans ma perte de poids : j’avais diminué mes protéines comme on me le suggérait et ça ne m’avait pas du tout réussi.

        J’ai tenté il y a peu de rester à jeun depuis la veille au soir jusqu’à la fin de l’après-midi, et j’en ai profité pour faire 2-3 heures de sport en salle (muscu) : ma glycémie n’a pas bougé, et je n’ai pas eu la moindre difficulté à effectuer les exercices. J’ai rompu le jeûne avec une boîte de foie de morue fumé dans une salade verte et mon corps a accueilli l’huile comme un nectar précieux et délicieux…

        Avec moins de 20g de glucides et plus de 150g de lipides, et entre 60 et 80g de protéines, chaque jour, et ce depuis deux ans, je ne vois pas comment je peux ne pas être en cétose. La diminution progressive de ma cétonémie correspond à ce qu’on peut lire sur la cétose au long cours : les cétones se font de plus en plus discrètes sur les tests. Mais là n’était pas la question en fait…

        Je voulais juste savoir s’il pouvait y avoir une raison (autre que « vous n’êtes pas en cétose ») au fait que certaines personnes gardaient une glycémie aux environs de 1g/l quelle que soit leur alimentation. Même avec zéro glucides je finis par revenir à 1g/l…

        J'aime

      • Tiens une copine à moi :-)? on est un peu dans le même cas…
        Je pense que tu peux au moins être certaine de faire du LCHF et quoi qu’il arrive tu as des bienfaits associés. On a tous des corps différents et on ne métabolise pas tous de la même façon(age, maladie, médicaments, sexe, sport…).
        Concernant les protéines : attention, elles sont nécessaires pour produire tout un tas d’hormones d’ou ptet la baisse de forme si tu réduis trop. Elles servent aussi à détoxifier le foie. Bref elles ne sont pas la que pour les muscles..
        Tiens est-ce que tu bois du café au fait?
        Et as-tu des analyses de sang qui te donnent un statut de ton état général?

        J'aime

      • Ah, je me sentais bien seule, aussi ! LCHF c’est sûr, d’autant qu’en ce moment je suis à un ratio de 3:1 (ce qui m’a obligée à rebaisser un peu mes protéines parce que 300g (3 x (P80 + G20)) de lipides par jour, je n’y arrivais pas… trop c’est trop ! Et encore, je devrais faire du 4:1 pour être sûre du résultat !)… inflammations auto-immunes diverses et variées…

        Mes dernières analyses complètes datent d’il y a deux ans, après deux mois de céto : pas extraordinaires, cholestérol LDL élevé, glycémie à jeun plus élevée qu’avant le céto (genre 1.03) acide urique très élevé, mais triglycérides très bas et le reste ok. Un peu limite en vitamine D (dans la norme, mais bon, la norme, hein…). Fer très bon. Thyroïde en apparence ok, mais dans le détail un peu moins. PCR un poil élevée comme d’habitude.

        Je ne bois pas de café au lait et pas de lait non plus, sauf fermenté maison. Du café de manière intermittente mais seulement déca.

        En fait après 8 mois de céto j’ai passé un an en ZeroCarb (sans végétaux), jusqu’au printemps dernier, et pendant longtemps ma glycémie à jeun est restée relativement basse, mais même ainsi elle tendait à se stabiliser à presque 1g/l. Ce n’est que lorsque je mange pas mal de glucides d’un coup qu’elle va chuter sous l’influence de l’insuline. Au point que pour moi glycémie basse = poussée d’insuline = apport en glucides trop élevé. Ou alors ça baisse parce que j’ai bu un peu de vin. L’alcool arrête immédiatement la néoglucogénèse, le foie ayant trop de mal à le gérer pour s’occuper du reste en même temps. C’est pareil avec le fructose d’ailleurs…

        Des fois je me dis qu’en fait nous sommes super adaptés et super performants, en réalité, que 1g/l c’est la glycémie vers laquelle l’organisme tend dans la mesure du possible, qu’elle est idéale et pouvoir s’y maintenir tout en étant en cétose ben cela signifie que le foie fait son boulot correctement, rien de plus… Mais j’ai lu un truc sur le jeûne hier qui expliquait qu’au début, la glycémie baissait, puis les cétones prenaient le relais, mais que si on vidait trop ses réserves graisseuses la néoglucogénèse se mettait en place de manière accélérée et la glycémie remontait tandis que les muscles se vidaient…. serait-ce que notre corps se croit en famine extrême et définitive ? Pourtant du lard j’en ai encore un bon paquet, j’ai de la réserve…

        J'aime

      • non, je suis désolée mais ce n’est PAS la glycémie vers quoi l’organisme tend et ce n’est pas être super adapté. 100mg/l, c’est déjà trop de sucre dans le sang pour que le corps ait besoin d’utiliser des cétones. C’est même la preuve que tu n’as pas besoin d’en utiliser. Et notre organisme n’est certainement pas prévu pour ce genre de glycémie de manière régulière.

        Je sais que tu n’es pas d’accord, et je prends toujours le parti de laisser les gens s’exprimer comme ils l’entendent, mais par contre je ne laisserai pas passer ça sans rien dire.

        J'aime

    • Bon une analyse de sang c’est bien mais faudrait quand même en refaire une. S’agit pas de te péter les reins surtout avec un régime cétogène quand y’a pas assez de végétaux. Pour le cholesterol le LDL tu t’en fou ce qui compte c’est le ratio avec le HDL surtout. La PCR c’est pas top non plus faudrait voir si elle a baissé. Pour la santé un taux de vitamine D optimum est important…
      Tu prends une complémentation en omégas 3?

      Perso je n’ai pas de lecteur de cétonuerie juste glycémie et je regarde de temps en temps ce qui se passe avec les ketodiastix. Ces derniers attestent de la présence de corps cétoniques produits même avec une glycémie à 1 et OK OK OK miss kéto on ne sait pas exactement ce qu’en fait le corps mais je suis sur d’un truc c’est que si je mange des glucides le truc ne vire jamais et que le corps ne va pas sauf problème grave genre acido cétose s’amuser à produire des corps cétoniques si pas besoin.

      Par contre je lance le débat pour vous mesdames car je suis pas concerné quoi que on retrouve tout ça dans la flotte… Mais la pilule ne rentrerait-elle pas en jeu également?? Certaines sont connues pour faire grossir, augmenter la glycémie…

      J'aime

      • Merci de ta sollicitude ! En ce qui concerne l’acide urique, les tests avaient été fait un jour après que j’avais mangé un gros morceau… de foie de sanglier. Ca pouvait expliquer bien des choses ! Mes reins se portent bien et l’acide urique a un avantage, celui de limiter grandement les risques d’infection urinaire. Les seules fois où je présente des signes annonciateurs de goutte, c’est quand je consomme des végétaux riches en oxalates (certaines feuilles sauvages), surtout si de la viande les accompagne.

        Pas de pilule contraceptive ici, depuis plus de 20 ans. Le dérèglement de la thyroïde et la ménopause qui s’amorce peuvent peut-être influencer la glycémie, je ne sais pas.

        Ce matin au lever : 100. Petit-déjeuner (G4, P20 et L85) et quelques heures plus tard, repas de midi (G2, P20 et L80-100 (estimation). Deux heures plus tard, glycémie à 70.

        Poussée d’insuline ? Bof, je n’essaie plus de comprendre…

        J'aime

  7. Si tes analyses de sang sont bonnes, que tu te sens en forme que ton poids est stable que tu est rarement malade et que tu es de bonne humeur…Effectivement je n’esayerai pas de comprendre non plus. Tu peux éventuellement optimiser la chose avec quelques compléments bien sentis. Il ne faut pas sombrer dans l’orthorexie non plus ;-). Y’a des hormones pour la glycémie d’autres pour les graisses… Comment tout cela s’agence dans une journée en fonction de l’activité physique et du corps/age de chacun… Je pense effectivement qu’il peut y avoir une baseline mais on va tous s’en écarter plus ou moins via notre ADN. J’ai plus de cheveux sur le dessus de la tête bon ben c’est pas la cétose qui les fera repousser:-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :